Loowatt offre des secours d’urgence à la prison de Madagascar.

Un grave événement s’est produit dans le quartier des mineurs de la prison centrale d’Antananarivo dans les premiers jours d’octobre. L’équipe de Loowatt a riposté à temps pour éviter le drame.

La prison de Madagascar face à la peste

A l’automne 2017, l’épidémie de peste s’est répandue à un rythme inquiétant dans la capitale de Madagascar, où Loowatt a installé son site pilote de service de toilettes à domicile. Dans ce contexte, une défaillance sanitaire aurait pu s’avérer fatale pour les enfants détenus.

La prison d’Antananarivo accueille 145 enfants âgés de 13 à 19 ans. Suite à une procédure d’isolement quasi complet du quartier pour éviter une contamination de la peste dans l’enceinte de la prison, ces 145 adolescents doivent se partager deux chambres.

Cette mesure d’isolement est justifiée, car la peste a déjà fait des ravages dans cette maison d’arrêt les années précédentes, et le contexte particulièrement alarmant de l’épidémie de peste dans la capitale cette année laissé craindre le pire.

En cas d’épidémie qui ne pourrait être maîtrisée, la mort de nombreux enfants serait à craindre. Ils doivent donc accepter l’isolement dans ces deux chambres trop denses.

 

 

Après la peste, l’urgence et les secours

Un malheur en engendrant parfois un autre, c’est dans ce contexte pesant qu’est survenu un terrible évènement. Quelques jours après l’isolement des mineurs détenus, dans les deux chambres où ils étaient regroupés, la densité a provoqué l’irréparable. L’ensemble des toilettes ont été complètement bouchés, puis détruits.

Les 145 enfants se sont alors retrouvés livrés à eux-mêmes, contraints de rester dans les chambres où s’accumulaient les excréments, dans des conditions d’hygiène dramatiques. Ils sont restés plus d’un mois sans toilettes ni aucune solution d’évacuation de leurs excréments.

Dans ces conditions dramatique, les enfants sont exposés à un risque très élevé de contamination de maladies diarrhéiques mortelles, telles que le choléra.

Loowatt riposte face à l’urgence

Dans ce contexte désespéré, l’ONG Grandir Dignement qui assiste les enfants en situation de  détention à Madagascar a contacté Loowatt pour une solution d’urgence, sur base de ses services dans le voisinage.

En seulement deux jours, Loowatt trouvé une solution. L’équipe a relocalisé les toilettes et formé les jeunes détenus à leur utilisation pour un ramassage hygiénique. Les conditions d’hygiène étaient rétablies, les enfants soulagés. Les toilettes de la prison sont maintenant réparées, et Loowatt a pu retirer son dispositif d’urgence.

Grâce à l’installation éclaire de ses toilettes portable d’assainissement conteneurisé, Loowatt a contribué à éviter la propagation des maladies diarrhéiques et de l’épidémie de peste dans la prison d’Antananarivo.

Dans ce contexte tendu, Loowatt créé un précédent réussi pour l’utilisation de sa technologie en contexte d’urgence. Ce succès encourage l’entreprise à poursuivre la construction de toilettes pour de prochaines situations d’urgence, à Madagascar ou ailleurs dans le monde.